Géologie Info, le portail de la géologie et des sites géologiques.
Géologie Info  Articles  A lire  A visiter  Associations  Bourses minéraux  Forum géologique  Encyclopédie géologique  Liens


Articles de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie,...

Les minéraux et fossiles sont des objets naturels, or la nature est leur plus grand ennemi…

Tout d'abord, les minéraux et fossiles se trouvent dans la roche. Il faut pour les découvrir y avoir accès. Cela suppose l'absence de terrains à caractères organiques, de " terre ", et bien sûr de végétation. C'est le cas en montagne, dans les déserts, le long des côtes (estran,…).
Un accès au sous sol peut également apparaître lorsqu'il y a exploitation minière, de carrière, travaux de BTP (route, tunnel, port,…). Ces milieux sont agressifs et destructeurs !

En effet, les premiers (milieux naturels) sont soumis à une érosion très intense : eaux de pluies ou sécheresse, ruissellement et écoulement des eaux, gel en montagne, action des marées et des tempêtes le long des côtes, action de la biomasse (végétaux). La roche découverte est attaquée violemment et de multiples façons, la durée de survie des minéraux ou fossiles arrivés à affleurement (en surface) est brève…
Les autres milieux sont artificiels, c'est l'homme qui donne un accès temporaire au sous-sol par divers travaux. Cependant, cet accès est bref, une route une fois construite ne donne plus accès à ce qui est sous elle. Ces milieux, d'ailleurs, sont créés en détruisant les richesses en minéraux ou fossiles qu'ils recèlent. Les mines détruisent le minerai qu'elles exploitent, les carrières broient les matériaux extraits pour en faire du ciment ou du remblai…


La collecte et la collection préservent donc les minéraux et fossiles.


Quelques photos...


Vu du Cap Blanz-Nez et du cran d'escalle, formation de craie crétacé (environ 90/100 millions d'années). Vu du Cap Blanz-Nez et du cran d'escalle
Animation géologique de la délégation Nord de Géopolis : conférence sur la géologie, la paléontologie et la minéralogie du Boulonnais In Situ. Animation géologique Géopolis : conférence sur la géologie du Boulonnais In Situ
Oursin fossile en silex ramassé sur l'estran, partiellement usé par la mer. Oursin fossile ramassé sur l'estran
Ammonite du crétacé du cap Blanc-Nez, presque totalement usée par la mer, chaque marée usant un peu plus le pauvre fossile. Ammonite du crétacé du cap Blanc-Nez
Empreinte de nautile, le fossile en lui même a été emporté et détruit par la mer, ne reste que le "moulage" de celui-ci dans l'estran, jusqu'aux prochaines marées... Empreinte de nautile du crétacé du cap Blanc-Nez
Pyrite dans la craie cénomanienne : ce minéral est très sensible à l'oxydation. Celle-ci est favorisée par l'oxygéne dissout dans l'eau de mer, la présence de sel et de bactéries accélerant les réactions chimiques d'oxydation. Pyrite dans la craie cénomanienne du cap Blanc-Nez
Roches crétacées roulées par la mer riche en fossiles : cette roche très tendre à une durer de survie sur l'estrant de bien peu de temps. Roches crétacées riche en fossiles roulées par la mer
Bloc contenant un fossile de pecten trouvé tel quel, ce type d'empreinte fossile très superficiel est extrèmement fragile. Bloc à pecten (fossile) ramassé sur l'estran
Oursin fossile usé dans un galet de craie roulé par la mer, l'espèce n'est quasiment plus identifiable. Oursin fossile usé dans un galet de craie roulé par la mer
Bloc de craie à ammonite ramassé au cap Blanc-Nez, sauvé de l'érosion. Il reste un très long et minuteux travail de dégagement avec du matériel adapté pour préparer le spécimen, puis bien identifier l'espèce avec une solide documentation. Bloc de craie à ammonite ramassé au cap Blanc-Nez, sauvé de l'érosion
Ammonite du crétacé du cap Blanc-Nez qui nécessitera un long et minutieux dégagement. Ammonite du crétacé du cap Blanc-Nez qui nécessitera un long et minutieux dégagement
Ammonites en pyrite du cap Blanc-Nez, nécessitant d'être protégées de l'oxydation par traitement chimique. En effet, la pyrite est un minéral assez instable, surtout après avoir séjourné dans l'eau de mer. Une décomposition rapide et totale du spécimen est possible sans traitement spécifique. Ammonites en pyrite du cap Blanc-Nez, nécessitant d'être protégées de l'oxydation par traitement chimique
Géologie Info    Articles    A lire    A visiter    Associations    Calendrier    LiensHaut

La géologie est la science qui traite de la composition, de la structure, de l'histoire et de l'évolution des couches internes et externes de la Terre, et des processus qui la façonnent. La géologie est une discipline importante parmi les sciences de la Terre. Associée à des méthodes de datation radiochronologiques et des études de météorites, elle a permis de déterminer l’âge de la Terre, que l'on estime actuellement à 4,57 milliards d'années. Elle intervient, en même temps que la géophysique appliquée, dans la recherche et/ou l’exploitation des ressources naturelles notamment le pétrole, le charbon, les minerais, les pierres précieuses et semi-précieuses et l'eau. Dans son acception actuelle, le terme géologie fut utilisé pour la première fois en français en 1751 par Diderot et créé en italien en 1603 par Aldrovandi. Le mot géologue est utilisé en 1799 par Jean André Deluc ; il fut fixé l’année suivante par Horace-Bénédict de Saussure.

La minéralogie est la science qui étudie les minéraux. Un minéral est une substance formée naturellement, généralement inorganique, exceptionnellement organique. Un minéral donné est caractérisé par une formule chimique et une structure cristalline, c'est-à-dire respectivement par la nature des atomes qui le composent et leur agencement dans l'espace. La minéralogie concentre les diverses approches d'étude des minéraux sur ces bases théoriques.

La paléontologie est la science qui étudie les restes fossiles des êtres vivants du passé et les implications évolutives de ces études. Paléontologue au travail. Patience et minutie sont deux qualités indispensables au paléontologue lors de la mise à jour et l'étude des fossiles. Les muséums d'histoire naturelle jouent, avec les universités un rôle majeur dans la conservation des collections et leur présentation au public.On distingue deux principales formes de paléontologie :

La paléontologie systématique : son objectif premier est le développement de phylogénies sur la base d'observations scientifiques. Pour le néophyte, la paléontologie s'arrête souvent à cette seule partie descriptive des fossiles.

La paléontologie générale ou fondamentale : les paléontologues s'intéressent alors aux problèmes généraux dégagés par la démarche systématique, aux associations entre les êtres vivants disparus et/ou actuels, à leurs évolutions, bref, à l'évolution au cours des temps géologiques.
Discuter sur un Forum Géologie - Portail de news Dinosaure et fossiles - L'inventaire du Patrimoine Géologique.